C'est quoi une Hémorroïde ?Hémorroïdes, dites-vous ? Voyons de quoi il s’agit :

L’hémorroïde est une veine présente chez tous les êtres humains dès la vie embryonnaire. Située à l’intérieur du canal anal (hémorroïde interne), l’hémorroïde est peu visible contrairement à celle qui est localisée autour de l’anus (hémorroïde externe). Elle peut être anormalement dilatée chez l’adulte, on parle alors de maladie hémorroïdaire.
Affection fréquente, la crise hémorroïdaire peut avoir une origine héréditaire ou résulter d’une augmentation de la pression abdominale.

Différents facteurs peuvent provoquer ou accroître cette maladie : les causes naturelles comme les antécédents génétiques, l’hypertension veineuse ou l’insuffisance cardiaque, la grossesse lors de laquelle le plancher pelvien subit une forte augmentation de pression par le poids de l’enfant (au-delà de six mois), mais aussi les abus comme une alimentation pauvre en fibres responsable de la constipation, la consommation excessive de laxatifs irritants, l’absorption exagérée de mets épicés ou d’alcool ou enfin l’excès de poids favorisant la dilatation de ce réseau veineux.

Saignements, irritations, gêne voire même douleurs pendant ou après la défécation représentent des signaux d’alerte pour indiquer ce trouble circulatoire. Devant l’un ou l’autre de ces symptômes, l’avis d’un médecin est urgent.

Pour éviter ou améliorer ce dysfonctionnement, il est conseillé d’adopter quelques bonnes pratiques comme une alimentation riche en fibres (soja, maïs, riz complet, pain complet, pruneaux, fruits frais…) pour optimiser le transit intestinal et éviter la constipation. De même, il est nécessaire de boire suffisamment d’eau, de pratiquer un exercice régulier et une hygiène anale méticuleuse. Enfin, il faut éviter de consommer trop d’alcool ou des plats trop épicés, d’utiliser de façon prolongée des laxatifs ou de retenir une envie d’aller à la selle.

Pour soigner cette affection, divers traitements sont disponibles en pharmacie.

En premier lieu, un antalgique peut soulager la douleur due à l’inflammation veineuse de la région anale. Des traitements plus ciblés contre les hémorroïdes sont disponibles en traitement local, en particulier les substances à base d’anesthésique (comme la lidocaïne), les anti-inflammatoires ou les cicatrisants (oxyde de titane, vitamine A). Pour l’utilisation par voie interne, elles sont conditionnées sous forme de suppositoires. Pour traiter la dilatation externe de la veine, les mêmes médicaments sont présentés sous forme de pommade, de crème ou de serviettes. En traitement général, des comprimés veinotoniques élaborés à partir de plantes comme l’hamamélis ou les flavonoïdes sont prescrits. Tout autant que des remèdes issus de la phytothérapie : des bains de siège peuvent être préconisés avec des lotions à base de plantes (hamamélis, camomille vraie).

Leur efficacité a été prouvée par le milieu médical, de même pour le marronnier d’Inde, présenté en gélule et le bouillon blanc utilisé en décoction. L’homéopathie est également conseillée pour régler les problèmes hémorroïdaires. Des granules de Aesculus hippocastanum 3 à 6 CH sont prescrites en cas de douleurs rectales, d’Arnica montana 3 à 5 CH en cas de saignement, de Collinsonia canadensis 4 à 7 CH pour traiter la femme enceinte, de Lachesis mutus 4 à 7 CH pour apaiser les troubles prémenstruels….L’avis d’un homéopathe est indispensable pour adapter au mieux le traitement.

Enfin, dans les situations extrêmes de l’affection, le patient peut être orienté par son médecin vers un spécialiste chargé de réaliser un acte chirurgical (résection, électrocoagulation, injection sclérosante, cryothérapie….)

Recherches récentes

yhs-fullyhosted_003, cest quoi les omoroyde, C QUOI UNE HEMOROIDE, cest quoi une emoroîde, cest quoi une hemorroide, c\est quoi une hemoroide, hemorroide c est du a quoi, le marronier cest quoi ?, les hemoroides cest quoi?, cest quoi las hémoroide